Le manifeste citoyen des enfants
Ma Mamy et mon papy ont vécu dans le quartier du Blanc Riez. Rue Blériot...
Ils nous racontent y avoir toujours été heureux.
Ma maman et mon papa ont vécu dans le quartier du Blanc Riez. Rue Lindbergh
Ils nous racontent y avoir toujours été heureux.
Moi, c'est la rue Fléming que j'habite. Et j'y suis bien heureux...
Nous grandirons encore dans ce quartier du Blanc Riez. 
Nous y sommes heureux et comptons y rester le plus longtemps possible.
Peut-être qu'un jour nous partirons car le destin l'aura décidé. Mais nous resterons toujours Wattignisiens de cœur et profondément attachés à notre quartier.
Notre quartier nous l'aimons.
Notre quartier, il est top... et nous en sommes fiers.
Rien ne pourra entacher l'image de ce quartier. Et certainement pas les incidents que nous avons tous en mémoire.
Avec nos petits bras, pas très musclés, du haut de nos 10 ans, nous voulons adresser un message à ceux qui veulent nous égratigner avec leurs actes qu'on peut qualifier de débiles...
Oui débiles... Ils sont lâches...
Ils auraient pu tuer !
Petits bras ! Mais nos têtes sont suffisamment pleines pour affirmer avec force que notre quartier est beau.
Pourquoi vouloir le dégrader ?
Oui notre quartier est beau car ses habitants le sont.
Nos immeubles portent des noms d'oiseaux, souvent nos rues sont baptisés aux noms d'illustres aviateurs.
Parce qu'il y a de la poésie dans le Blanc Riez et comme une invitation au voyage.
Le Blanc Riez s'est toujours montré accueillant...
Moi je suis française, mon voisin est marocain.
Moi je suis français, ma voisine est vietnamienne.
Moi je suis français, mes voisins sont portugais.
Moi je suis français, et mes voisins sont français d'origine polonaise.
Et tous, vivons en harmonie, et nous nous respectons.
C'est ça aussi le quartier du Blanc Riez.
Tous ensemble, avec nos différences et nos points communs, nous nous associons pour vous dire que nous sommes des citoyens solidaires, quelque soit notre âge, nos origines, nos idées.
Ce goûter citoyen, ce rassemblement, nous l'avons souhaité suite aux incendies des jours derniers, de sorte que chacun puisse témoigner de son engagement à la ville, notre quartier et le rejet de ces agissements.
Voilà le message que nous voulions partager ici tous ensemble.
Vous dire que rien ne pourra nuire à l'attachement que nous avons pour notre ville.
Le Blanc Riez nous l'aimons...
Aux imbéciles qui ont sorti leurs allumettes de leurs poches, et vous tous ici présents, nous voulons rappeler une belle phrase de Martin Luther King :
« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »